8 mars 15h40
Business

Est-ce qu’une levée de fond est une nécessité pour une entreprise ?

On entend par levée de fonds, une technique de financement où des investisseurs vont contribuer dans le capital social de la société. En apportant des fonds, ces investisseurs vont bénéficier d’un titre au sein de l’entreprise. Si la levée de fonds reste incontournable pour les start-ups, toutes les autres formes d’entreprises ne sont pas obligées de passer par cette étape pour réussir. Dans quelle mesure la levée de fonds est-elle nécessaire pour une entreprise ? Quels sont ses avantages et ses limites ? À quel moment une start-up doit-elle avoir recours à une levée de fonds ?

Levée de fonds : un outil de financement qui pourrait sauver une entreprise

Le financement est une étape inévitable dans la création d’une entreprise. Cela va la permettre de bien démarrer, mais également d’accélérer son développement. Procéder à une levée de fonds, bien que prometteuse, n’est pas facile. Cette démarche se révèle tel un vrai parcours de combattant. Il n’est pas en effet simple de convaincre les investisseurs. Toutefois, une levée de fonds peut être nécessaire pour sauver une entreprise.

·      Comprendre les principes de la levée de fonds

Avant même d’envisager entreprendre une levée de fonds, il est essentiel de connaître ses principes pour mieux la maîtriser, et de ce fait, pour mieux l’exploiter. La levée de fonds est une collecte de fonds réalisés auprès d’investisseurs, que l’on nomme également Business Angels ou encore fonds d’investissement. Les fonds que ces investisseurs peuvent apporter vont servir à augmenter le capital de l’entreprise. En contrepartie, ceux-ci recevront une part du capital, et/ou éventuellement, un titre.

Parmi les éléments constitutifs d’une levée de fonds, on précise le :

  • Le montant que vous souhaitez lever et/ou qui sera levé,
  • Le type d’investisseurs réclamé,
  • Le nombre d’actions que les investisseurs peuvent prendre part en contrepartie des fonds cédés (la valorisation),
  • Le contrat d’actionnaire, qui va régir les relations entre les associés et définir les droits des actionnaires.

·      Les différents types d’investisseurs qu’il est possible de solliciter pour une levée de fonds

Afin de mieux cerner le concept de la levée de fonds, il est également important de connaître les types d’investisseurs. Vous pourrez avoir affaire à des :

  • Business angels:

Ce sont des personnes qui vont participer à un investissement dans votre société. Elles interviennent en tant que particulier qui apportent leur apport à titre personnel. Tout le monde peut devenir un business angel. Ce sont essentiellement d’anciens entrepreneurs, des cadres, etc. Ils investissent surtout en phase de démarrage d’une société. Le montant de leur investissement peut aller de 300 000 à 500 000 euros.

  • Crowdequity:

En majorité des particuliers, les investisseurs en crowdequity achètent particulièrement des parts dans des entreprises récentes et encore en plein développement. Ils interviennent dans le cadre d’un financement participatif par le biais de plateformes spécialisées.

  • Fonds d’investissement:

On peut dire que les fonds d’investissement font partie des premiers acteurs des levées de fonds. Les entreprises ambitieuses le savent et se tournent essentiellement vers ce type d’investisseurs pour lever des fonds. Les montants levés s’évaluent entre 2 millions à plus de 70 millions d’euros. On peut rencontrer un grand nombre de fonds d’investissement, pour ne citer que les institutions financières.

  • Fonds corporate:

Ce sont de grands groupes qui s’investissent dans le financement de jeunes entreprises. Ils privilégient notamment les sociétés œuvrant dans le même secteur qu’eux. Ils s’impliquent principalement pour une longue durée.

·      Comment faire pour réussir à lever des fonds ?

Pour réussir à lever des fonds, vous devez tenir compte de plusieurs éléments, dont la maturité de votre projet. C’est la première condition que vous allez déployer pour convaincre les investisseurs. Vous devez aussi cerner le montant à solliciter et votre demande doit être raisonnable. Une fois que ces détails sont au point, vous devez définir le type d’investisseur vers qui vous tourner pour la levée de fonds.  Vous devez enfin penser à différentes conditions qui seront mentionnées dans les contrats à signer avec les nouveaux associés.

La nécessite d’une levée de fond pour une entreprise

Est-ce qu’une levée de fonds est nécessaire à une entreprise ? Telle est la problématique. La réponse dépend de chaque situation. Il est seulement important de retenir que la levée de fonds ne doit être déployée que lorsque la situation de l’entreprise est vraiment critique. Vous devez procéder à une levée de fonds lorsqu’il y a lieu d’un besoin de financement réel. Quand vous jugez que la levée de fonds est la dernière solution qui peut faire sortir votre société de la crise qu’elle traverse, elle devient alors une nécessité.

Une levée de fonds doit impérativement être pondérée par un développement concret de l’entreprise. Si ce n’est pas le cas, celle-ci encourt des pertes considérables pouvant aboutir à sa liquidation. Voilà une raison qui justifie qu’une levée de fonds ne doit pas être entreprise que si elle est vraiment nécessaire. Une levée de fonds n’est pas une étape obligatoire pour une start-up ou une autre entreprise.

La nécessité d’une levée de fonds dépend de la situation financière d’une entreprise donnée. Sa réalisation doit tenir compte de l’activité de la société, de ses besoins, des moyens dont elle dispose et de ses objectifs.

·      Les raisons qui peuvent pousser une entreprise à lever des fonds

La nécessité d’une levée de fonds réside dans le fait qu’elle se présente comme une source financière supplémentaire, utile à un moment critique de la vie d’une entreprise. En plus de renforcer la trésorerie de l’entreprise, elle peut également élargir son réseau lorsque les investisseurs présentent leurs carnets d’adresses. Les relations professionnelles vont considérablement s’améliorer. En effet, lorsqu’une entreprise bénéficie d’investissements supplémentaires, cela peut optimiser sa crédibilité, surtout vis-à-vis de ses partenaires. Les clients vont également faire davantage confiance en elle, ce qui permettra d’améliorer sa productivité.

Connaître les différents types de levée de fonds

Une levée de fonds peut être nécessaire pour une entreprise, mais pas dans tous les cas. Elle ne fait pas forcément la réussite d’une entreprise. Néanmoins, si vous n’en êtes pas encore convaincu, il est important de cerner les différents types de levée de fonds possible pour éclairer davantage les idées. Une levée de fonds peut être entamée pour deux raisons :

  • Amorcer un projet en particulier : dans ce cas, la levée de fonds sera considérée comme étant un capital d’amorçage ou pré-seed, un moyen financier permettant de concrétiser un projet. Elle sera destinée à lancer une activité ou une nouvelle prestation. Son montant peut souvent être moindre.

 

  • Développer une entreprise ou un projet : dans le cas où une levée de fonds serait nécessaire pour développer l’entreprise dans son ensemble, elle s’agira dans ce cas d’un capital développement ou le seed. Ce financement permettra de poursuivre l’épanouissement de la société. Il pourra permettre d’améliorer des produits, de recruter des experts, de faire plus de publicité, etc.

Au cours de votre documentation en matière de levée de fonds, vous pouvez aussi rencontrer d’autres types tels que la série A et la série B. La première s’apparente à la levée de fonds seed. Elle sert à favoriser le développement de la société. La deuxième est destinée aux sociétés qui disposent déjà d’une certaine avancée. Elles ont déjà leur notoriété et leur chiffre d’affaires, mais elles souhaitent répandre leurs services à un niveau international. Cela peut aussi l’être dans le cas où la société souhaite investir dans d’autres domaines d’activité.

Les risques d’une levée de fonds

Si la nécessite d’une levée n’est pas une étape obligatoire pour une entreprise, il faut y réfléchir à deux fois avant de se lancer. Une levée de fonds présente également des inconvénients qu’il convient de considérer. En premier, elle demande du temps. Si vous comptez sur une levée de fonds pour secourir votre société, il faut savoir qu’elle peut prendre du temps. Des documents sont à prévoir, des arguments sont à élaborer pour convaincre les investisseurs, etc. Les démarches peuvent durer des mois.

Outre la durée, une levée de fonds présente également d’autres risques. Il peut arriver qu’avec l’arrivée de nouveaux associés, vous risquiez de perdre le contrôle de votre société. Les investisseurs vont avoir leur part dans les décisions concernant les actions qui vont être réalisées en vue de développer l’entreprise en question. Les avis peuvent diverger.

En plus des avis qui ne sont pas toujours les mêmes, les stratégies déployées peuvent aussi être différentes. Les entrepreneurs ont des visions d’entreprise divergentes. De même pour les ambitions. Il n’est pas rare de voir des entreprises vendues pour combler un gouffre financier suite à une levée de fonds. La dissemblance dans les stratégies peut en être la cause.

Conseils pour garder le contrôle sur son entreprise après une levée de fonds

Il est donc important pour un associé fondateur de garder le contrôle de sa société, et donc de son capital, après une levée de fonds. Pour ce faire, il peut choisir d’entamer plusieurs levées de fonds. De cette manière, il peut diluer la participation de chaque investisseur. Il a également la possibilité d’émettre des titres particuliers qui ne seront pas définitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *