8 mars 15h40
Business Création d'entreprise

Prévisionnel financier : comment faire ?

Élément important du business plan, le prévisionnel financier a pour but de traduire le projet dans un langage financier. Il s’agit de la partie chiffrée essentielle à tout projet de création ou de reprise d’entreprise. Pour être conforme et servir efficacement, ce dossier doit respecter différents principes de fonctionnement. Pour pouvoir l’entamer, vous devez au préalable avoir fait une étude de marché. Il est aussi très important d’avoir défini des stratégies commerciales. Divers détails doivent être considérés afin qu’il soit exploitable. Comment faire un prévisionnel financier ? Le prévisionnel financier d’un business plan comprend essentiellement 4 tableaux. Ces derniers vont vous aider à piloter plus clairement votre projet en plus d’attester de sa viabilité.

Disposer de suffisamment de données chiffrées

Quand on évoque un prévisionnel financier, il est question de chiffres. Il faut donc collecter les données essentielles afin de pouvoir l’élaborer. Pour cela, vous devez aller sur le terrain. Ces données chiffrées sont importantes pour assurer et certifier la fiabilité du projet. Il permet à la fois de bien piloter votre société et de montrer à vos partenaires votre professionnalisme.

·      Suivre les tendances du marché

Les chiffres que vous allez collecter doivent s’intéresser aux tendances du moment. Vous devez également prendre en considération les ventes de vos concurrents. L’objectif est d’avoir une idée précise de la demande globale.

Ensuite, vous devez mesurer d’autres points essentiels. On répertorie notamment :

  • Les pourcentages qui peuvent démontrer combien vos potentiels clients seront intéressés par vos offres,
  • La fréquence des achats,
  • Le panier moyen,
  • Le nombre d’acheteurs potentiels,
  • Le prix de vos prestations, un prix que vos futurs consommateurs sont prêts à payer, etc.

·      Se pencher sur les charges prévisionnelles

À chaque étape de l’élaboration de votre prévisionnel financier, vous devez veiller à fournir une offre adaptée à vos clients cibles. Il est essentiel de tenir compte de votre organisation. Dans ce cas précis, vous allez devoir collecter les chiffres en rapport au coût de :

  • Vos salaires,
  • Vos locaux,
  • Vos équipements,
  • Vos matières premières,
  • Vos fournisseurs, etc.

Les chiffres collectés pour votre prévisionnel financier doivent être concrets. Voilà une des raisons qui fait qu’ils devront être recueillis sur le terrain. Vous devez aller négocier auprès de vos fournisseurs, faire des comparatifs du prix de vos machines, etc.

·      S’intéresser à vos liquidités mensuelles

Un plan de trésorerie prévisionnel est un dossier qui renferme les décaissements et les encaissements qui se font chaque mois. Cela vous présente essentiellement vos liquidités. Ici, les chiffres que vous devez réunir concernent essentiellement :

  • Vos prêts bancaires et remboursements,
  • Les subventions que vous avez obtenues,
  • Les apports de capitaux,
  • La TVA,
  • Les achats,
  • Les investissements que vous devrez faire ou avez faits,
  • Vos impôts, etc.

Dans le cas où votre solde affiche négatif, vous devez impérativement penser à dépenser moins et à gagner plus. Pour fonctionner correctement, une entreprise a besoin d’une trésorerie positive. Pour y remédier, vous avez plusieurs solutions que vous devez choisir en fonction de la situation qui se présente.

Augmenter le prix de vos ventes peut par exemple être une solution à prendre. Toutefois, il faut analyser le pour et le contre. Il est également possible de demander un rallongement des délais de paiement des fournisseurs. Un nouvel emprunt est aussi une option à envisager, en considérant votre situation.

Tenir compte de tous les éléments importants

Afin que tout vous soit un peu plus clair, vous devez savoir que les éléments suivants sont primordiaux dans un prévisionnel financier. Vous pouvez les regrouper comme suit :

1.    Le bilan initial

Il regroupe tous les chiffres déployés au moment de la création de la société. Il est destiné à recenser l’Actif et le Passif où vous pourrez donc retrouver tous les financements disponibles pour ne citer que le capital et l’emprunt. Il comprend également les besoins d’investissements, la trésorerie et les stocks.

2.    Le plan de trésorerie mensuelle (1ère année)

Le plan de trésorerie prévisionnel est un tableau qui met en avant la totalité des encaissements et des décaissements durant une année, tel que nous avons mentionnés ci-haut. Pour une création d’entreprises, il s’agit donc de la première année. Il est présenté par des séquences mensuelles.

Ce document est important dans la mesure où il permet de suivre l’équilibre financier de l’entreprise. Le solde de la trésorerie doit être positif. Pourquoi ce plan de trésorerie mensuelle ? Il permet notamment de :

  • Connaître si l’entreprise pourra ou non faire face aux décaissements programmés pour les jours et mois à venir,
  • Cerner la capacité de l’entreprise à financer son expansion et son développement,
  • Déterminer si la trésorerie pourra faire face aux périodes creuses (vacances, congés, etc.),
  • Mettre en exergue les besoins de financement, etc.

 

3.    Le compte de résultat 1ère année

Ce compte de résultat ou ce qu’on connait par CR est un document comptable. Il renferme l’ensemble de toutes les charges et de tous vos produits durant un exercice comptable. Son rôle est de renseigner sur les performances effectuées par l’entreprise. Il va se focaliser sur des détails tels que les gains et les pertes. Il va dégager le bénéfice ou déficit. Ce document est très important pour l’administration fiscale et des investisseurs potientiels.

Le compte de résultat prévisionnel est un tableau contenant des chiffres d’affaires prévisionnels. Il doit être élaboré avec des données hors taxe, à l’exception des entreprises qui ne sont pas redevables de la TVA. Ce document est particulièrement important au moment de la création d’entreprises.

4.    Le bilan final (fin de 1ère année)

Le bilan final est semblable au bilan initial à quelques différences près. Son objectif est avant tout de vérifier la cohérence des 3 premiers documents qu’on a évoqués plus haut, dont le bilan initial, le plan de trésorerie et le compte de résultat.

5.    Le compte de résultat 2 et 3ème année

Ce document contient différents éléments, pour ne citer que l’étude de marché et les prévisions de la 1ère année. Il sert à estimer l’accroissement des chiffres d’affaires dès la seconde année avant la troisième. Il doit déjà contenir tous les éléments importants permettant de cerner cet accroissement potentiel du CA. Ce dossier va être un point fort à présenter devant les associés ou les banquiers et d’autres partenaires ainsi que des investisseurs. Il vous permettra de déterminer les charges fixes (loyer, assurance, intérêt, etc.) et les charges variables (matières premières, équipements, etc.).

6.    Le plan de financement

Il s’agit également d’un document chiffré qui fait état des besoins et des ressources financières de votre entreprise. Il enregistre ces données financières depuis la création jusqu’à la durée d’existence de votre firme. Il a pour but de s’assurer de votre équilibre financier en fonction de vos activités.

Il y a deux types de plans de financement :

  • Le plan de financement initial : il indique les besoins de financement qui a permis de démarrer les activités.

 

  • Le plan de financement à 3 ans : il définit les besoins financiers des 3 premières années.

On retrouve essentiellement dans ces documents les nouveaux besoins en terme financier de l’entreprise. Les exercices et les ressources stables doivent également y figurer. Il inclut les dépenses et les investissements.

7.    Les annexes

Les annexes représentent d’autres documents qui ne sont pas moins importants. On peut retrouver :

  • Le tableau d’amortissements,
  • Le tableau du remboursement des emprunts,
  • Le calcul du chiffre d’affaires prévisionnel,
  • Le seuil de rentabilité,
  • Les soldes intermédiaires de gestion,
  • La calcule de Besoin en Fonds de Roulement (BFR), etc.

En somme, un prévisionnel financier doit contenir tous les détails essentiels des chiffres qui circulent au sein d’une entreprise. Il concerne le chiffre d’affaires ou la rentrée d’argent, es achats et divers frais, les cotisations et charges sociales, les investissements et financements, etc.

Prévisionnel financier fiable : déployer les outils nécessaires

Le choix de l’outil que vous allez utiliser pour l’élaboration de votre prévisionnel financier est également très important. Il existe désormais de nombreux logiciels que vous pouvez déployer, que vous le faites vous-même ou que vous engagiez un expert-comptable.

·      Faire un prévisionnel financier sur Excel

Une fois que vos données sont réunies, il est courant d’utiliser Excel pour mettre au point son prévisionnel financier. Vous allez notamment commencer par créer une nouvelle feuille de calcul pour les historiques et valeurs prévisionnelles. Ce logiciel peut aussi comporter des graphiques pour représenter les données.

Dans une feuille de calcul, vous devez notamment placer deux séries de données correspondantes (date et heure pour la chronologie, et les valeurs). Vous devez sélectionner ces deux séries de données avant d’aller dans « Données », dans « Prévision » et aller sur « Feuille de prévision ».

Les démarches peuvent être compliquées pour un novice. Avant de vous lancer, vous renseigner un peu sur son procédé sera la moindre des choses. Vous pouvez le personnaliser autant que vous le souhaitez si vous savez manier cet outil. L’utilisation des formules différentes peut également faciliter son emploi.

·      Élaborer un prévisionnel financier via des applications

De nombreuses entreprises développent une application numérique permettant d’élaborer plus simplement le prévisionnel financier d’une entreprise. Ces applications sont généralement dotées de plusieurs fonctionnalités.

Leur premier avantage est qu’elles peuvent être déployées en ligne pour une utilisation à distance et sans avoir à se déplacer. Le plus souvent, elles sont également gratuites. Avec des modes de fonctionnement particulièrement simples, elles attirent de plus en plus les entrepreneurs. Ils n’ont essentiellement qu’à compléter les informations requises et l’application se charge de générer le prévisionnel financier correspondant de façon automatique.

Le plus grand atout de ces applications de gestion financières est qu’elles ne demandent pas trop de casse-tête. Pour les utiliser, vous n’avez qu’à suivre le guide et ces logiciels se chargent du reste.

Parmi les renseignements qu’on peut vous demander, on parle notamment :

  • De votre chiffre d’affaires,
  • De vos dépenses,
  • Des charges liées à votre personnel,
  • De vos investissements,
  • Et de vos financements.

Quelques incontournables pour bien réussir son prévisionnel financier

Démarche nécessaire à plusieurs niveaux, la réalisation d’un prévisionnel financier n’est pas à prendre à la légère. Il vous permet en tant qu’entrepreneur de mesurer les risques en corrélation avec votre projet de création d’entreprises. Voici quelques points que vous devez respecter pour réussir l’élaboration de votre prévisionnel financier.

  • Il est très important de partir sur des bases solides. Vos données doivent être à la fois globales et détaillées. Vous devez rester vigilant dans les estimations de vos charges prévisionnelles.
  • Il faut faire attention au fait d’être trop optimiste dans vos prévisions. Vous devez rester le plus objectif possible dans vos calculs dont l’étude du marché est obligatoire pour confronter vos hypothèses.
  • Il est plus avisé d’être juste dans l’estimation de vos besoins en fonds de roulement.
  • Il serait plus réfléchi de mettre au point plusieurs prévisionnels financiers.
  • Dans tous les cas, mieux vaut respecter les normes.
  • Le choix d’un bon logiciel de prévisionnel financier est très important.
  • Il est plus sage de demander de l’aide et c’est d’ailleurs tout à fait normal. Vous ne devez donc pas hésiter à le faire.

Faire appel à un expert-comptable

Si ces détails relatifs à l’élaboration d’un prévisionnel financier ne sont pas simples, vous avez toujours la possibilité de vous faire accompagner par un professionnel. Réaliser un prévisionnel financier requiert effectivement des compétences en comptabilité et en fiscalité. Une tâche qui n’est pas toujours facile, même pour les dirigeants d’entreprise.

Même si la création d’une entreprise exige de la polyvalence, pour des sujets délicats comme la finance, vous serez plus prudent en ayant recours aux services d’un professionnel. À certains stades, vous devez être entouré de spécialistes, dont l’expert-comptable. Lors de l’élaboration d’un prévisionnel financier, rien ne doit être oublié. Mais surtout, les données chiffrées doivent être justes.

Pour élaborer votre tableau de prévisionnel financier, vous pouvez vous faire accompagner par un expert-comptable. Une décision avisée. Il peut le réaliser à votre place en plus de vous accompagner dans chacune des étapes. Il est en mesure de collecter des données concrètes sur le terrain. Engager un expert pour prendre en charge votre prévisionnel financier vous évite de faire face à de mauvaises surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *