Les réponses à la grande consultation confirment que les violences au travail se retrouvent dans tous les secteurs, dans les entreprises privées comme dans la fonction publique, dans les grands groupes comme les plus petites entreprises, les plus gros employeurs de femmes étant bien sûr les premiers cités.

Avant le 31 mars
je réponds
à la grande enquête

Le 8 mars,
je porte
le ruban blanc
contre les violences

Le 8 mars à 15h40,
je rejoins
l’une des actions

En 2018, les femmes en France sont toujours payées 26% de moins que les hommes. Comme si elles arrêtaient tous les jours d’être payées à 15h40.

Rejoignez la grande mobilisation du 8 mars partout dans le monde
pour défendre les droits des femmes et exiger des mesures contre les violences sexistes et sexuelles.

15h40, pourquoi ?

15h40, c’est l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h – 12h30/13h30 – 17h).

Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes

  • Parce qu’elles sont 30% à travailler à temps partiel

  • Parce qu’elles sont concentrées dans des métiers dévalorisés socialement et financièrement

  • Parce qu’elles n’ont pas de déroulé de carrière

  • Parce qu’elles touchent moins de primes, d’heures supplémentaires

Les inégalités en chiffres

0
tous les 3 jours une femme meurt sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint
0
viols ou tentatives de viol/jour (Enquête Virage 2016, INED)
0
viols ou tentatives de viol se produisent chaque jour sur un lieu de travail
0 %
des femmes sont victimes de harcèlement sexuel au cours de leur vie
0 %
des femmes sont victimes de harcèlement sexuel au travail
0 %
des employeurs n’ont pas mis en place de plan de prévention
0 %
d’écart salarial moyen
0 %
des entreprises de plus de 50 salarié.es ne respectent pas la loi et n'ont ni accord ni plan d'action sur l'éga pro (source : Direction Générale du Travail, 2016)
0 %
des entreprises ont été sanctionnées (source : Direction Générale du Travail, 2016)
0 %
La retraite des femmes est inférieure de 40% à celle des hommes
0 %
des salarié.es à temps partiel sont des femmes
0 %
des personnes vivant sous le seuil de pauvreté sont des femmes
0 %
des tâches ménagères réalisées par les femmes (enquête INSEE Emplois du temps 2009-2010)
0 %
seulement des métiers sont mixtes
0 %
des femmes dans le monde vivent sous le seuil de pauvreté
0 %
des travailleurs pauvres dans le monde sont des femmes
0 %
des travailleuses dans le monde n’ont pas le droit au congé maternité

Le 8 mars, ce n’est pas la journée de LA femme, où nous offrir des fleurs ou des produits de beauté, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Le mouvement #Metoo démontre l’ampleur des violences sexistes et sexuelles, qui interagissent avec les inégalités professionnelles. En France, les femmes sont toujours rémunérées 26% de moins que les hommes et arrêtent chaque jour d’être payées à 15h40.

En Espagne, aux Etats Unis ou en Amérique Latine, des mobilisations et des grèves auront lieu le 8 mars pour exiger une norme internationale protégeant l’ensemble des femmes du monde contre les violences

Le 8 mars portons un ruban blanc pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles et faisons grève à 15h40 pour gagner une loi rendant enfin effective l’égalité entre les femmes et les hommes !

Un appel de syndicats, associations féministes, ONG et organisations de jeunesse

Action Aid France Peuples Solidaires, ATTAC France, Chiennes de garde, CGT, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif 13 pour les Droits des femmes, Collectif Libertaire Anti Sexiste, Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception, CQFD lesbiennes féministes, Encore féministes, Femmes Egalité, Femmes libres (radio libertaire), FSU, La Maison de Femmes Thérèse Clerc de Montreuil, ~ le mouvement, Le Planning Familial, Marche Mondiale des femmes France, Mémoire traumatique et victimologie, Mouvement National des Chômeurs et Précaires, Osez le féminisme, Réseau Féministe « Ruptures », Solidaires, UNEF, UNL, Zeromacho